HOT CLUB JAZZ LE HAVRE - Pays de Caux

H.C.J.H

Programme Studio de Février 2022

Rédigé par EF - -

Programme de Février 2022


Bonjour,

Nous vous invitons à découvrir, ci-joint, le programme du mois.

                                                       


A l’affiche :

 

Du 26 janvier au 8 février : 

MISSISSIPPI BURNING d'Alan Parker (1988)

Avec Gene Hackman, Willem Dafoe, Frances McDormand

 

JAZZ ET CINÉMA


Du 26 janvier au 13 février : 

JAZZ ON A SUMMER’S DAY de Bert Stern (1959)

Avec Louis Armstrong, Mahalia Jackson

Samedi 29 janvier à 18h15, à l’occasion de la projection du film, nous rendrons hommage à Alain Delaunay, qui nous a quitté en 2021.

Chroniqueur de jazz et passionné de cinéma, il a animé pendant de nombreuses années le cycle « Jazz et Cinéma » que nous avions initié en collaboration avec le Hot Club Jazz et a permis d’exhumer des œuvres rares.

 

Du 2 au 15 février : 

J’AI LE DROIT DE VIVRE de Fritz Lang (1937)

Avec Henry Fonda, Sylvia Sidney

 

Mardi 8 février à 20h30, séance présentée par Tristan Houllemare, jeune réalisateur diplômé d’un master cinéma.

En partenariat avec Les Ancres Noires.

 

Du 2 au 15 février : 

AU REVOIR L’ÉTÉ de Kôji Fukada (2013)

Avec Fumi Nikaidô, Mayu Tsuruta

 

Vendredi 4 février à 20h30, séance présentée par l’association Havre de cinéma.

 

Jeudi 3 février à 20h30 / Séance unique présentée par l’association Cannibale Peluche, en présence du rédacteur du fanzine Chéri Bibi 

EL CHUNCHO de Damiano Damiani (Italie, 1967, 1h58, vostfr)

Avec Gian Maria Volonte, Klaus Kinski, Martine Beswick, Lou Castel, Jaime Fernandez

Mexique, années 1910. Alors que la révolution bat son plein, El Chuncho, moitié bandit moitié guérillero, s’est spécialisé dans les attaques de train. Il vole des armes et les revend à un révolutionnaire, le général Elias, contre de fortes sommes d’argent. Au cours d’un de ces assauts, Chuncho trouve une aide inattendue de la part d’un jeune dandy américain qui se trouvait à bord du train. « El Niño » rejoint la troupe des guérilleros et gagne rapidement la confiance de leur chef. Mais les motivations du yankee restent troubles…

Chef-d’œuvre incontestable du réalisateur Damiano Damiani, El Chuncho est à l’origine de la vague de « westerns Zapata » centrés sur la Révolution mexicaine au sous-texte politique très marqué à gauche. Entouré des remarquables Lou Castel et Klaus Kinski, l’Italien Gian Maria Volonté crève l’écran dans le rôle du bandit révolutionnaire, personnage picaresque plein de bruit et de fureur, aussi grotesque qu’attachant. Un sommet du western italien à découvrir dans sa version intégrale

Lundi 7 février à 20h30 / Séance unique 

GASTON PRUNIER, PEINDRE AVEC HUMANITÉ de Nicolas Eprendre (France, 2020, 52 min), en présence du réalisateur.

« Gaston Prunier, peindre avec humanité » invite le spectateur à un voyage dans le temps. La découverte récente du fonds d’atelier de cet artiste né en 1863 au Havre, est le point de départ d’un parcours qui va de l’intimité du peintre à la grande histoire dont il témoigne. Nous découvrons un ensemble de documents d’une richesse exceptionnelle, des centaines de toiles, d’aquarelles, de photographies et de lettres conservées à l’abri d’un coffre de bois pendant un siècle. Gaston Prunier est l’observateur attentif des mutations de son temps. À côté de paysages bucoliques, il documente la ville en chantier, la ville industrielle, les faubourgs… Les grands événements s’invitent dans ses toiles, l’Exposition Universelle de 1900, Jaurès et le pacifisme, et bien sûr la première guerre mondiale. Sous son pinceau, c’est un portrait bien inhabituel de la « Belle Epoque » qui surgit. Prunier nous guide dans la                re-découverte d’une période laborieuse et rebelle quand on la croyait belle et frivole. Fort de l’intérêt renouvelé du monde de l’art pour l’histoire sociale du XIXe siècle, le film suit le retour au grand jour du travail de Gaston Prunier. Les expositions et les acquisitions se suivent dans des musées importants. Ce mouvement de l’ombre du coffre vers la lumière des salles d’expositions est l’occasion d’une réflexion sur la notoriété et la pérennité du travail des artistes, sur le travail de cet artiste, estimé en son temps et aujourd’hui méconnu.


Du 9 au 22 février : 

LOLA de Jacques Demy (1961)

Avec Anouk Aimée, Marc Michel


Du 16 février au 29 mars : 

INTÉGRALE KINUYO TANAKA - RÉALISATRICE DE L’ÂGE D’OR DU CINÉMA JAPONAIS

Durant six semaines, Le Studio vous propose de découvrir l'intégralité de l'œuvre jusqu'alors inédite en France de Kinuyo Tanaka. Immense actrice chez Mizoguchi, Naruse ou Ozu, elle devient la première femme réalisatrice après-guerre et tourne six films qui placent les femmes en figures de proue de son cinéma. Une précieuse redécouverte !

Au programme, 6 films inédits en version restaurée : 

LETTRE D’AMOUR (1953) - Du 16 au 22 février

LA LUNE S’EST LEVÉE (1955) - Du 23 février au 1er mars

MATERNITÉ ÉTERNELLE (1955) - Du 2 au 8 mars

LA PRINCESSE ERRANTE (1960) - Du 9 au 15 mars

LA NUIT DES FEMMES (1961) - Du 16 au 22 mars

MADEMOISELLE OGIN (1962) - Du 23 au 29 mars

Vous trouverez le programme détaillé du cycle, ici :

http://www.cinema-le-studio.fr/uploads/ImageSite/cycle%20Kinuyo%20Tanaka.pdf

 

Et plus d’informations sur Kinuyo Tanaka : 

https://carlottafilms.com/films/kinuyo-tanaka-realisatrice-de-lage-dor-du-cinema-japonais/

 

CYCLE COMÉDIES FRANÇAISES :

Du 16 février au 1er mars : 

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT de Jacques Tati (1953)

Avec Jacques Tati, Nathalie Pascaud, Louis Perrault

 

Mardi 22 février à 20h30, séance présentée par Youri Deschamps, rédacteur en chef de la revue « Eclipses ».


Mercredi 23 février à 20h30 / Séance unique présentée La Poudrière (Association Queer et LGBTI), en présence du réalisateur 

LES DÉMONS DE DOROTHY d’Alexis Langlois (Court-métrage, France, 2021, 28 mn)

Avec Justine Langlois, Nana Benamer, Dustin Muchuvitz, Lio

Dorothy, une réalisatrice un poil looseuse, se marre en écrivant son scénario. Mais un coup de fil de sa productrice lui coupe l’envie de rire : il est temps d’arrêter les comédies queer et de faire des films universels ! Pour ne pas sombrer dans l’angoisse, Dorothy se réfugie dans sa série doudou, Romy contre les Vampires. Malheureusement, ses démons ont décidé de lui rendre visite ce soir…

 

CYCLE OPÉRA :

Vendredi 25 février à 20h30 / Séance unique : 

ORFEO ED EURIDICE de Christoph Willibald Gluck

Opéra en trois actes (Version de Vienne, 1762)

Théâtre des Champs-Elysées

Direction musicale : Diego Fasolis

Mise en scène : Robert Carsen

Orchestre : I Barocchisti
Chœur de Radio France

(1h25)

Avec Philippe Jaroussky, Patricia Petibon, Emőke Baráth

Plus d’informations :

https://fracinema.com/catalogue/orfeo-ed-euridice


Du 23 février au 8 mars : 

BUNNY LAKE A DISPARU d'Otto Preminger (1965)

D'après le roman d’Evelyn Piper

Avec Carol Lynley, Laurence Olivier, Keir Dullea

 

PENDANT LES VACANCES

Du 5 au 19 février : 

SO BRITISH 2

Un programme de 7 courts-métrages de John Halas et Joy Batchelor (1953/1982)

Dès 4 ans

Sélection de sept films produits par le célèbre studio britannique Halas & Batchelor. Dans des styles musicaux variés, les univers fantaisistes s’enchaînent. Trois concertistes d’un grand hôtel traversent différentes catastrophes sans jamais s’interrompre. Un éléphant trompettiste devient un extraordinaire baby-sitter. Le troisième court métrage est une histoire d’amour poétique tandis que les deux suivants évoquent en musique et sur un ton satirique le monde de la consommation et celui du cinéma. Le tout s’achève par une promenade pastorale rythmée par le chant d’une grenouille rockeuse.

Au programme : Palm court orchestraHamilton et le festival de MusiqueFigure de proueAutomania 2000Les joueursUne petite histoire du cinéma et Love is all

Tarif unique : 3,20€


Du 7 au 18 février : 

LE CHÂTEAU DES SINGES

Un film d’animation de Jean-François Laguionie (1999)

Dès 6 ans

Au commencement des âges, tous les singes vivaient ensemble dans la savane... Suite à un terrible cataclysme, certains primates se sont hissés jusqu’au sommet d’une forêt et y sont restés tandis que d’autres se sont installés en bas, dans les profondeurs de la forêt. Le temps a passé. Les deux peuples, les Woonkos et les Laankos, ont continué à vivre en ignorant tout l’un de l’autre, mais en entretenant réciproquement des préjugés tenaces. Un jour, un jeune singe du peuple de la canopée fait une chute vertigineuse et tombe dans les profondeurs de la forêt…

Bons films!

Cordialement, L’équipe du Studio

                                                                                                      

                        Téléchargez le programme de Février 2022                                               

 Cinéma Le Studio

3, rue du Général Sarrail / 76600 Le Havre

Tel : 02 35 43 64 63

Email : seineocean@wanadoo.fr

Site internet : http://www.cinema-le-studio.fr

Les commentaires sont fermés.